Comme c’est le cas pour la plupart des villes et centres urbains africains, la ville de Kinshasa est née de la colonisation. Mais depuis sa fondation jusqu’à nos jours, la capitale congolaise connût plusieurs métamorphosassions, le plus souvent, c’était dans le sens négatif. Car Kinshasa, jadis la belle, aujourd’hui est devenue, Kinshasa la poubelle.

Classée parmi les grandes villes d’Afrique et du monde, la ville province de Kinshasa de nos jours n’est pas seulement la porte d’entrée en République démocratique du Congo parce qu’elle occupe le statut de la capitale congolaise, mais surtout parce que c’est une ville ouverte, où tout le monde se sent aimé comme chez soi et les kinois pour leur part, sont très solidaires et accueillant vis-à-vis des étrangers, c’est ce qui est à la base de la diversité raciale et ethnique à Kinshasa la capitale.

Parmi les problèmes majeurs à Kinshasa, nous pouvons citer l’insalubrité et la détérioration de la voirie. Cette dernière actuellement n’arrive plus à répondre aux besoins d’une population kinoise grandissante. C’est ce qui est à la base des embouteillages interminables sur les artères kinoises.

Pour remédier à ces problèmes, les autorités congolaises avaient lancés un programme prioritaire, visant l’ensemble du Congo, principalement la ville-province de Kinshasa, nommé : Cinq chantiers. D’après ce programme, le but est de redonner à Kinshasa sa plus belle robe datant.

Avec une population estimée actuellement à 11 millions d’habitants, la ville de Kinshasa n’est toujours pas prêt à être surpeuplée, car les espaces vides pouvant servir à construire des logements décents existent encore, et dans cet optique, il a non seulement été envisagé de rétablir les infrastructures existantes mais aussi d’ajouter une nouvelle commune moderne nommée : La Cité du fleuve, aux vingt-quatre autres que compte la capitale congolaise, comme en témoigne la vidéo ci-dessous.

[youtube yxSyMoEwpAE]

Nous espérons, que les dirigeants congolais tiendront réellement parole en rendant visible et palpable ces images de la nouvelle ville moderne de Kinshasa. Car Kinshasa est, et restera toujours un milieu pluriculturel où se côtoie et se brosse des tribus aussi nombreuses que différentes.

The following two tabs change content below.