Chers lecteurs – du moins ceux qui me lisent encore 🙂 – je me sens abattu, triste, perturber et je dirais même plus, révolté par ce qui m’est arrivé.

Je ne cesse de me poser la question « Pourquoi ? ». Malheureusement que je ne n’arrive toujours pas à trouver une réponse convaincante à mon interrogation. Néanmoins je me rends compte d’une chose, que le monde est réellement fou, car être dans ses droits n’est pas synonyme d’en jouir.

Pourrions-nous un jour construire un monde basé sur des principes justes et non sur des préjugés ? En tant que chrétien, je dirais que que c’est possible – mais seulement sous la domination divine.

Pourquoi à cause d’un groupe de personnes ou d’une seule personne, souvent nous généralisons et arrivons facilement à des conclusions qui nous paraissent sensées ?

Ces préjugés qui circulent tout autour de nous !

  • Les étrangers savent mieux profiter du système de protection sociale que les autres
  • Les afro-américains sont des truands et mafieux
  • Les filles de l’Est ont une morale basse
  • L’occident est l’eldorado des jeunes africains
  • Les arabes sont plus souvent délinquants ou peut être terroriste
  • Les chinois sont petits, bruns et imberbes. Ils aiment manger du chat et du chien

Pourquoi il n’y a pas de complications pour aller au sud, mais un tas d’embûches pour se déplacer vers le nord ?

Pourquoi toutes ces interrogations ?

La communauté « Jeunes Congolais » par mon entremise est retenue pour participer au premier Forum Mondial de la Langue Française qui se tiendra à Québec dans moins d’une semaine, mais à cause « des préjugés ». – bien que possédant tous les documents nécessaires et la lettre officielle émanant du Commissariat général du forum – le visa m’est refusé, sans motif valable. Simplement parce qu’il (le consulat canadien de Moscou) doute – de mon honnêteté 🙁 – que je rentrerai à mon lieu de départ une fois le forum terminé.

Cela pouvait être une occasion exceptionnelle de s’élargir vers de nouveaux horizons, de nous étendre et d’apporter un plus au forum, en qualité de francophone-russophone, mais hélas, le service de l’immigration a tranché autrement !

Bravons les préjugés!

L’unique façon de me défouler et d’oublier rapidement ce manque de justice est de partager, oui partager mes sentiments, mes peines, mes opinions et ainsi espérer qu’un jour, n’importe quel homme pourra jouir de sa liberté lorsqu’il en a le droit.

The following two tabs change content below.