Imaginez-vous un monde où chaque peuple, race et nation vivent isolément. Chacun dans son coin, exploitant et consommant l’essentiel de son sol et sous sol. Sans exporter et moins encore importer les produits étrangers. S’enfermer dans un tel cercle vicieux, est-ce possible aujourd’hui ?

Quand le racisme devient ignorance

Vous aimez utiliser le téléphone et l’ordinateur portable ? Oui j’en suis sûr, et pourtant vous détestez la race noire. Savez-vous que la grande quantité de minerais utilisés pour la fabrication de ces outils provient de la RD Congo, qui est en Afrique?

Et c’est pareil avec le chocolat, plusieurs personnes l’aiment et pourtant déconsidèrent les africains, tout en oubliant que le géant mondial des cacaos est la Côte d’ivoire.

Avez-vous déjà goûté à la pizza ? Si oui, vous en êtes devenu un accro ! Mais à l’aveuglette vous haïssez la race blanche, ne savez-vous pas que la pizza est italienne ?

« Votre pizza est italienne, votre café brésilien, votre montre suisse, votre voiture japonaise, votre chemise indienne et vous reprochez à votre voisin d’être étranger»

La haine semble être omniprésente, elle peut se traduire par le racisme et parfois par la xénophobie. Revenons à notre exemple du début, pour conclure qu’aucun peuple ne peut vivre indépendamment, pour ainsi dire, atteindre le développement et la stabilité véritables sans l’aide des autres. Raison pour laquelle nous avons tous besoin de la diversité, que ce soit en race ou bien en culture.

L’union fait la force

En passant, prenons l’exemple des États-Unis d’Amérique, si aujourd’hui ils sont à la sommité c’est parce qu’ils ont une très grande pluralité culturelle et c’est ce qui est à l’origine de leur force. Et tout celui qui y vit est à l’aise et contribue activement à son essor.

[youtube 8mXO6dy_OPI]

 

Raison pour laquelle, en tant qu’acteur de développement nous « Jeunes Congolais », avons contribué de notre façon pendant tout ce mois de décembre, à la lutte contre tout ce qui pourrait retarder le progrès, à savoir : la xénophobie, le racisme, le tribalisme, l’incivisme…  en milieu de jeunes.

 

The following two tabs change content below.