Après avoir visualisé avec attention le match qui opposait le Tp Mazembe à l’Inter de Milan, je dois avouer que j’étais totalement abattu mais aussi ravi, parce que grâce à Mazembe, aujourd’hui même les russes ont parlés de la République démocratique du Congo et de l’Afrique positivement.

Je me connecte sur mon réseau social afin de regarder les éloges, les avis et les derniers commentaires postés, surtout sur la page officiel de Mazembe, eh bien, chers lecteurs je suis surpris de lire de commentaires haineux et satiriques de ceux que je prenais jusque là pour frères africains, et lorsque je dis haineux et satiriques, les mots sont faibles. Ah l’africain, directement je peux conclure que l’ennemi de l’africain est africain !

Tout d’abord, j’ai une question. Les pays du Maghreb font réellement partis de l’Afrique ? Ou bien ont-ils déjà créé leur propre continent Maghrébin ? Merci de me répondre, peut être que je ne suis pas à jour !

Comment réussirons-nous à combattre le racisme, la discrimination, à propulser l’Afrique si entre-nous existe la haine, les querelles… ou toute autre envie nuisible ? Je ne perdrai pas mon temps à raconter toutes ces salades que j’ai eu à lire, passons directement à l’actualité.

« Personne ne devient jamais maître dans un domaine où il n’a pas connu l’impuissance ».   Walter Benjamin

Félicitation au TP Mazembe pour sa prestation à la finale de la Coupe du monde des clubs FIFA, si bien que face à un club prestigieux comme l’Inter de Milan les chances de s’en sortir sain et sauf étaient moins, les corbeaux ont prouvé de quoi ils étaient capables depuis le début de la compétition jusqu’à son dernier jour.

La fierté revient aussi aux congolais et à tous les véritables africains, car Mazembe représentait tout un continent dans ce championnat mondial. C’est déjà une histoire qui vient de se construire sous nos yeux, parce que tout le monde sait maintenant que le premier club africain à avoir atteint la deuxième place dans une Coupe du monde des clubs FIFA, c’est le Tout Puissant Mazembe de la RD Congo.

Selon le classement de l’IFFHS (Fédération internationale de l’Histoire et des statistiques du Football), le TP Mazembe, avant la finale  occupait  la  32ème  position mondiale, et est le premier club du continent africain, devant Al-Ahly, l’ES Sétif, la JS Kabylie et l’Espérance de Tunis.

J’en suis sûr qu’à Kinshasa, à Lubumbashi et partout dans le Congo, tout le monde attend impatiemment le retour triomphal de ces jeunes congolais qui ont prouvé à la face du monde que l’Afrique n’est pas seulement synonyme de misère, de guerre ou encore de toute autre médiocrité.

The following two tabs change content below.